:: Le comité d'honneur

Le comité d’honneur est composé des personnalités qui contribuent au développement et au rayonnement de l’Institut. Ces personnalités jouent un rôle éminent dans leurs activités pour la promotion des valeurs chrétiennes dans la société. Ils apportent à l’IESS un irremplaçable capital humain.

Née à Madrid le 20 octobre 1970, elle est titulaire d’une licence en droit et diplômée en Direction des entreprises de l’Université Pontificale de Comillas (I.C.A.D.E) à Madrid (Espagne), ainsi que titulaire d'un master de droit européen LLM du Collège d’Europe de Bruges et d'un master MC en Action humanitaire internationale de l’Université de Bochum. La Duchesse Pilar d’OLDENBOURG a travaillé comme Program Officer chez VOICE (Voluntary Organisations In Cooperation in Emergencies) à Bruxelles. Mariée au Duc Paul d’OLDENBOURG, elle est mère de trois garçons et d’une fille. La famille réside à Bruxelles depuis 2008.

Médecin pédiatre spécialiste ORL. Mère de famille ayant bravé le régime communiste de son pays, elle est membre du bureau de direction du Mouvement démocrate-chrétien; ex-député du Parlement slovaque et députée européenne, présidente de la « Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres » pendant la précédente législature du Parlement européen.

Membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Historien, archiviste-paléographe. Chartiste, il a dirigé pendant neuf ans l’École nationale des Chartes. Professeur des Universités (Paris IV-Sorbonne), ancien membre de l’École française de Rome et ancien président de la Société d’étude du XVIIe siècle, il a été distingué par le prix Madeleine Laurain-Portemer pour l’ensemble de son œuvre. Celle-ci est tout spécialement connue par les travaux concernant les révoltes populaires de l’époque moderne, les limitations coutumières au pouvoir centralisateur de la monarchie française et l’observation de l’antagonisme entre les « bonnes villes » et le « plat pays » (entre mondes bourgeois et paysan) dans la France du XVIe au XIXe siècles.

Agrégé de droit public, ancien doyen de la faculté de droit de Paris-Sud, Recteur de l’académie d’Aix-Marseille. Professeur des Universités, il a dirigé le troisième cycle d’Études diplomatiques à la faculté de droit Paris I-Panthéon-Sorbonne. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de droit et d’histoire.

Universitaire iranien de formation française, membre correspondant de l’Institut – Académie des Sciences morales et politiques – et plusieurs fois lauréat de l’Académie française. Il a fait ses études de droit et de sciences économiques à la faculté de droit de Paris. Rentré en Iran (courant 1958), il a enseigné l’économie politique, le développement et les relations internationales à l’Université de Téhéran. Jeune ministre du Shah chargé du Développement (1964 à 1968), il est Recteur des universités de Shiraz (1968-1971) et de Téhéran (1971-1977). Il était de nouveau ministre quand a éclaté la révolution des mollahs. À Paris il a professé la géopolitique et les sciences économiques pendant quinze ans dans l’enseignement supérieur (ISERP et FACO).

Après l’École de l’Air, le jeune officier part aussitôt suivre un apprentissage spécialisé dans les forces aériennes américaines et sert la France en Indochine où il assure parmi d’autres des missions de bombardement au dessus de Diên Biên Phû en 1954. Longtemps affecté à des postes sensibles, le Général Menanteau a commandé une importante base aérienne puis s’est occupé de la formation dans les Écoles de l’Armée. Il a complété sa carrière militaire par une deuxième dans le secteur de l’armement et approfondit aujourd’hui les questions géopolitiques.